Les premières civilisations se sont construites grâce à des matériaux naturels : le bois, la pierre, le cuir, l'os, la corne, le lin ou le chanvre.

Nous avons ensuite connu l'émergence des matières plastiques et des composites avec des implications tout autour de nous, dans le bâtiment, l'automobile l'aéronautique, le sport, le secteur militaire….

Nous entrons aujourd'hui dans l'avènement de la 3ème génération, celle des matériaux multifonctionnels, capables de s'adapter à leur environnement. C'est le domaine des matériaux intelligents. Il s’agit d’une véritable révolution pour le XXIe siècle, tout aussi importante que celle de la révolution de la communication ou des biotechnologies.

Qu’est-ce qu’un matériau intelligent ? Un matériau intelligent est sensible, adaptatif et évolutif. Ils possèdent des fonctions qui lui permettent de se comporter comme un capteur (détecter de signaux), un actionneur (effectuer une action sur son environnement) ou parfois comme un processeur (traiter, comparer, stocker des informations). Ce matériau est capable de modifier spontanément ses propriétés physiques, par exemple sa couleur, en réponse à des excitations naturelles ou provoquées venant de l'extérieur ou de l'intérieur du matériau.

Le matériau intelligent va donc adapter sa réponse, signaler une modification apparue dans l'environnement et dans certains cas, provoquer une action de correction. Il devient ainsi possible, sous forme d’un indicateur coloré, de détecter des faiblesses de structures dans le revêtement d'un avion, de visualiser les risques de verglas sur un axe routier et/ou de rupture de la chaîne du froid. Il s’agit également de développer des textiles intelligents en lien notamment avec l'industrie militaire où le changement de couleur augmente les effets de camouflage.

On peut considérer que les maisons du futur ainsi que les bureaux seront peuplés de matériaux intelligents. La maison était d'abord un abri passif pour se protéger du froid ou des intempéries. Elle est devenue active avec l'arrivée des fluides, de l'énergie, de l'eau et du gaz. Elle s'est dotée de " muscles " avec les robots ménagers. Elle devient réellement interactive avec le téléphone, la télévision et l'Internet. Mais les murs eux-mêmes et les cloisons faits de matériaux intelligents vont être capables de fonctions et de propriétés qui vont révolutionner le bâtiment dans les années à venir. Reliés à des capteurs (impliquant notamment des pigments thermo-, photo-, et/ou piézo-sensibles), ces matériaux vont bouleverser notre façon de vivre dans les maisons de demain. À la différence des matériaux passifs capables de lutter contre le bruit ou contre la perte de chaleur (comme le liège ou la laine de verre), les matériaux intelligents pourront s'adapter à leur environnement comme une " peau " sensible. Par exemple, assombrir un vitrage quand la lumière devient trop forte.